Le pourquoide la vie,
Mouvement pour la diffusion de la Philosophie Spirite
2 rue Traversière pasteur à Auterive (31190)
  gerard@lepourquoidelavie.fr

Le pourquoi de la vie


Mouvement pour la diffusion de la Philosophie Spirite

Lisez, Sachez, Changez...

Quel homme ne s’est jamais interrogé sur la nature de sa destinée ? 
D’où venons nous ? où allons nous ?  Pourquoi sommes nous sur la terre ?
Depuis la nuit des temps, il a cherché à Savoir.

Qui n’a jamais levé les yeux au ciel et s’est demandé :
pourquoi ces milliards d’étoiles, de galaxies, dont le nombre et la distance dépassent l’entendement.
Il faut se rendre à l’évidence, nos facultés de percevoir les choses à travers nos cinq sens sont trop limitées.
L’intellect ne peut qu’observer, déduire, extrapoler, supposer …
Aucune certitude ne vient porter de réponse tangible.
Alors, où aller chercher cette fameuse réponse qui nous dira pourquoi l’Homme est sur la Terre, d’où il vient et où il va,
si ce n'est dans dans la logique et dans le raisonnement, par la constatation des effets,
qui ne peuvent exister sans qu’une cause ne les aient produits.
A l’œuvre on reconnait l’ouvrier, et d’une œuvre intelligente on en déduit
qu’elle ne peut avoir été faite que par un être intelligent.
Même si je ne le voie pas, je ne peux nier son existence.


Voila ce qui va nous guider :
la Loi de cause à effet.
Elle est une Loi physique, immuable.
Elle peut se répéter à l’infini, et c’est sur elle que les scientifiques s’appuient pour déterminer la véracité d’une théorie ; 
C’est sur ce même principe que va s’édifier le Spiritisme : 
Les mêmes causes produisent les mêmes effets.
C’est par cet aspect qui stimule la raison que nous l'aborderons.

Je n’accepte que ce que je comprends.
Dieu n’envoie plus de prophète, mais fait de nous des prophètes.
l’Homme devient son propre architecte, il comprend par lui même et n’a plus besoin
qu’on vienne lui expliquer ce qu’il doit comprendre et non ce qu’il a compris.
Il devient autonome.


Cette approche nous permettra aussi de ne pas nous égarer,
car la pratique viendra toujours au secours de la théorie,
mettant un terme aux élucubrations diverses qui ont semé des chardons et épines,
comme elles ont tissé un épais brouillard, sur le chemin de la Vérité.
Mais, plus que cela, nous allons considérer que tout est en mouvement, et par conséquence évolutif.
Ainsi la Vérité n’est plus assénée, mais adaptée, à la réalité des choses.

Cependant, pour ne pas nous égarer, il nous fallait un Piler Central, immuable, solide,
comme le phare qui guide les navires,
et ce Pilier, c’est Moïse qui nous le donne, dans son premier des commandements : 
« Tu aimeras Dieu par dessus tout, et ton prochain comme toi même ».
Jésus, est venu le compléter, en introduisant la notion de Pardon,
là où des peuples encore arriérés en spiritualité avaient institué la vengeance et la punition,
comme seules règles de justice.

Résumons : 
Le vrai corps de l’homme est Esprit, aussi léger qu’une fumée pure. 
Il est créé simple et ignorant et doit au cours de nombreuses incarnations dont la durée et la difficulté,
viendront de ses efforts, apprendre et progresser.
Voila le grand enseignement du Spiritisme :
L’Homme ne récolte que ce qu’il a lui même semé.
Ce qui explique les inégalités dès la naissance ;
Pourquoi aux uns la santé et la fortune et aux autres la maladie et la misère…
Plus d’injustice, mais une simple loi de cause à effet, qui s’applique dans toute sa rigueur,
qui ne supporte pas l’à peu près, ni le manque.
Cette Loi immuable nous enseigne que tout devra être, soit récolté, soit réparé.

Alors, sachant ces choses là, l’Homme ne sera plus comme la poule qui picore
et ne perçoit que les petits vingt centimètres carrés devant son bec,
mais comme l’aigle dont la vue englobe le tout, lui démontrant l’insignifiance des choses d’ici bas.
Il percevra ce qui, jusqu’à ce jour, lui était dissimulé par le brouillard que son ignorance a mis sur ses pas.
Il verra la lumière des Mondes où rien ne périt, où la clarté est constante,
et où les sentiments élevés d’Amour de Justice et de Charité
peuvent trouver un terrain favorable pour s’épanouir.

C’est à cette découverte que le Spiritisme nous invite.
Oh ! certes, pas par un dictat,

puisqu’il nous enseigne que tout le monde, aussi graves que soient ses fautes,
peut revenir vers la lumière, à la seule condition du repentir,
mais par une invitation, comme on invite un ami à un bon repas. 

Fraternellement
Gérard Blanc