Le Pourquoi de la Vie

Mouvement pour la Découverte et la Diffusion
de la Philosophie Spirite

Le Bon Chemin.

L’évangile nous donne un code de conduite que nous appelons la morale.
On étudie un sujet, tel : la colère, la médisance, le pardon…
et nous nous efforçons de le mettre en pratique dans notre vie.

Je parle de ceux qui font des efforts en ce sens.

Mais dés que la contrariété arrive, on s’empresse de renier ce qu’on a appris la veille.
Que d’exemples nous pourrions trouver…
il ne nous faut pas longtemps à chacun de nous pour qu’une foule nous vienne à l’esprit.
Alors, on pourrait se dire : ça y est j’ai compris !
la médisance est une chose horrible, comme la colère, ou autres défauts… mais il n’en est rien. Pourquoi ?
Tout simplement parce qu’on ne change pas en un jour, et que la prise de conscience n’est que la première étape.
Alors sans cesse nous devons remettre l’ouvrage sur l’établi, essayer de ne plus recommencer.
Puis on retombe, puis on se relève…. 
Petit à petit, lentement, comme on tanne une peau de bête pour la rendre souple et en faire un vêtement, notre vie change.
On change, on s’améliore…
A chaque faute, à chaque faux pas, à chaque mauvaise parole, à chaque colère,
la honte s’installe, le regret, le remords, et le désir de ne pas recommencer.
Je ne recommencerai plus !       Jusqu’à la prochaine pourrait on répondre.
Alors pourquoi tant d’efforts si on doit replonger chaque fois ?
C’est ainsi que l’homme évolue, pas à pas, comme on monte un escalier, marche après marche,
comme on gravit une montagne un pas après l’autre.
Au fil des ans l’homme se purifie, s’améliore.

Je parle de ceux qui font des efforts en ce sens.

Souvent les sentiments qui restent après la faute, sont la honte, et le remord.
On voudrait remonter le temps et agir différemment mais on ne le peut pas.
On ne peut reprendre une parole, un écrit, une attitude…

« Que celui qui est sans péché jette la première pierre » « Va et ne pèche plus »
a dit Jésus à la femme adultère, devant être lapidée.
C’est cela que Dieu nous demande : « Va et ne pèche plus »,
et si tu pèches encore, Dieu nous dit encore « Va et ne pèche plus. »
et si tu pèches encore, Dieu nous dit encore « Va et ne pèche plus »…
et si tu pèches encore ....

A celui qui aura persévéré dans la lutte, un jour Dieu lui dira « Viens car tu ne pèches plus »
C’est cette volonté de ne plus « pécher »   qui nous permettra d’évoluer, et de nous diriger vers la Pureté de l’Esprit.
Pour l’instant, nous sommes en chemin...

Je parle de ceux qui font des efforts en ce sens.


Alors avançons, un pas après l’autre, gravissons l’escalier, une marche après l’autre et si nous trébuchons,
relevons-nous et reprenons notre route, et si nous trébuchons encore, relevons-nous et reprenons notre route…
Mille fois nous trébucherons, mille fois nous devrons nous relever et reprendre notre route… 
Car c’est la Bonne Route, celle que Jésus nous a montré, Celle qui mène à Dieu.

Alors, arrivés au sommet de la montagne, on pourra dire :
cent fois je suis tombé, mille fois j’ai trébuché, mais je me suis relevé, et j’ai suivi le Bon Chemin,
Celui que Jésus nous a montré.

A mon tour, je pourrai dire :
voila où se trouve le bon chemin, je le connais car c’est Celui que j’ai emprunté, et il m’a emmené au Bon Endroit.
C’est bien Celui que Jésus nous a montré.

Je parle de ceux qui font des efforts en ce sens.

                                                                                                                       
                                                                                                           Gérard Blanc