Le Pourquoi de la Vie

Mouvement pour la Découverte et la Diffusion
de la Philosophie Spirite


CROIRE

Je crois, je ne suis pas croyant, je suis croyant mais pas pratiquant, si je voyais je croirais, etc….

Que de petites phrases creuses, vides de sens, qui ne servent qu’à masquer l’ignorance.
Croire ! Oui, mais en quoi, ou en qui ? 
Réponse en Dieu. Oui, mais quel Dieu ?
Le Dieu des églises, le vilain barbu qui envoie les gens en enfer ou au Paradis ?

Essayons d’y voir clair. Et si on disait, tout simplement, croire en la Vie ?
Oui je veux bien croire à la vie, mais encore faut-il définir ce qu’est la vie.
Nous voilà donc au coeur du sujet. Qu’est-ce que la vie ?
Si on ne répond pas à cette question, comment pourrait on répondre à la question : es tu croyant ?
D’où vient la vie, l’univers, le milliards d’étoiles, de galaxies, la matière, l’homme ? 

Que de questions sans réponse.
Considérons que l’Univers a été créé.
Nous constatons, qu’il obéit à des Lois immuables, qui déterminent, la course du plus petit atome, à la plus grande galaxie.
Qui pourrait imaginer, que chaque étoile, chaque atome, en ferait à sa guise, irait où bon lui semble.
Nous devons reconnaitre que si ne nous voyons pas Le Créateur, nous voyons Sa Créature,
et nous pouvons en déduire qu’il ne peut y avoir de créature, sans Créateur,
comme il ne peut y avoir un meuble, sans un menuisier qui l’ait construit.
A qui viendrait il à l’idée de dire que le meuble, s’est construit tout seul, car il ne voit pas,
et il ne verra surement jamais le menuisier, qui l’a fabriqué.
Nos 5 sens sont bien trop grossiers, tout comme notre intellect,
pour percevoir les subtilité de la matière, et encore moins de Son Créateur.
Alors, dans notre ignorance, Ce Créateur, nous l’appellerons : Dieu.

Voila, nous allons croire en Dieu.
Mais vous venez de me dire, qu’on ne peut le concevoir ;
Comment pourrais je croire en ce que je ne peux concevoir ?
Effectivement, vous avez raison, alors nous allons croire en Sa Création.
Ah, là, c’est mieux, car la création, je peux la voir, je peux la toucher, donc je peux y croire.
Voilà, je vais croire en La Création, du Créateur que nous appellerons : Dieu.

Encore une question : Le caillou, l’herbe, l’arbre, l’étoile, n’ont pas de cerveau, alors qu’est ce qui les commande ?
Eh oui, il faut une force externe à la matière pour l’’harmoniser.
Alors c’est cette  force qui harmonise tout, qui définit l’ordre des choses, du plus petit atome à la plus grande des galaxies.
Et si je croyais en ce que je peux comprendre ?  l’harmonie.

Nous y voilà, l’harmonie.
Pour que tout s’harmonise,  il faut que les actes soient en harmonie avec l’ordre Universel.
Voila ce en quoi je vais croire.
Maintenant que je suis « Croyant » en l’harmonie et donc à la Vie, et non au chaos,
je vais donc chercher à Savoir, afin de le mettre en pratique, et ainsi équilibrer ma propre vie.

  Mais on est bien loin des enseignements religieux, du rite, du sacrement qui absout,
de l’homme d’église qui s’est arrogé le droit d’envoyer les gens en Enfer ou au paradis.
Eh oui, tout simplement, parce qu’au lieu d’obéir aveuglément, l’homme commence à penser par lui même,

Ou la raison passe, la religion s’efface.

Bizarre ! comme c’est bizarre ! dés que je réfléchis, dés que j’essaye de penser par moi même, le brouillard se dissipe.
Je commence à y voir plus clair.

Résumons :  Dieu, force Suprême créatrice de Tout l’Univers et au bout l’Harmonie.
Mais alors d’où vient le chaos ?
De l’ignorance des lois d’harmonie, qui fait faire n’importe quoi à l’homme ;
Car si les pierres, les plantes, les étoiles, n’ont pas la possibilité d’en faire à leur guise,
il en va différemment chez l’homme qui a le Libre Arbitre.
Il peut obéir à la loi d’harmonie, mais il peut aussi s’en écarter
. C’est cela qui fera sa grandeur, ou sa décadence, selon sa propre volonté.
Nous voyons, bien que de dire Je crois en Dieu, sans savoir de quoi il s’agit, ne veut pas dire grand chose ;
Cependant dire je crois en la loi d’harmonie, et je vais m’efforcer de la mettre en pratique dans ma vie,
ça commence à prendre du sens.

Comment trouver l’harmonie, si la vie s’arrête au tombeau ?
Effectivement, les choses n’auraient aucun sens, si tout devait se terminer, en tant que poussière.
Pourquoi tant d’efforts, tant de valeurs morales insatisfaites si tout s’arrête au tombeau.
La raison nous dit que ce n’est pas possible.
Ainsi l’homme est un Esprit qui occupe un corps de chair, le temps d’une vie terrestre.
D’incarnation en incarnation, il récolte, le fruit de ses actes, bons ou mauvais, au cours de vies successives.
Il en résulte la Loi de « Cause à effet » L’homme assume dans cette vie, ses actions des vies précédentes,
comme il assumera celles de la vie actuelle, dans les vies futures.
L’homme n’assume que le fruit de ses propres actions, et en aucun cas celles des autres, fussent ils ses parent et ancêtres.
Cette vision sur le long terme, nous éclaire ainsi sur les destinées différentes à la naissance,
éliminant de fait ce que l’homme dans son ignorance qualifie d’injustice.

C’est sur cette base de l’Éternité de l’Esprit, des vies successives,
que nous pourrons construire dans la durée, et non dans l’éphémère.
Tout effort s’en trouvera récompensé, comme toute faute devra être réparée.
La prise de conscience, qui en découle permet à l’homme de diriger sa vie, au lieu de la subir.

Maintenant il sait : pourquoi il vit, pourquoi il peut dire Je Crois.   
                                                                                                            Gérard Blanc